Accueil / Produits / La Rosita / Câbles & Connecteurs / Câbles d'enceintes

Cable Enceintes - 006 WEB_edited
Cable Enceintes - 007 WEB
Cable Enceintes - 008 WEB
Cable Enceintes - 003 WEB
Cable Enceintes - 002 WEB
Cable Enceintes - 004 WEB
Cable Enceintes - 006 WEB
Cable Enceintes - 005 WEB
Cable Enceintes - 001 WEB

CÂBLES D'ENCEINTES

Description


La croyance commune est que le câble est un élément totalement passif du système audio. C'est incorrect. Un câble est un circuit électrique passif dont les paramètres ont une influence considérable puisque sur le chemin du signal que ce soit pour les câbles de modulation ou pour les câbles d'enceintes. Dans la plupart des cas, il faudra donc modifier l'équilibre tonal de votre système audio.

Tous les câbles affectent l'équilibre tonal mais certains moins que d'autres.

Les règles de calcul des câbles sont connues depuis les toutes premières années de l'électronique et de l'électroacoustique. Ce sont des règles très spécifiques.

Le fait est qu'un câble n'est pas un contrôle de tonalité et ne peut être utiliser pour modifier la balance tonale d'un système. C'est malheureusement comme tel que les câbles sont perçus et utilisés.

Un câble ayant le moins d'incidence possible est le meilleur choix quant à la balance tonale d'un système, dans une salle d'écoute, elle doit être ajuster en utilisant des éléments acoustiques adaptés, parfois placés sur les murs ou aux endroits critiques.

Le câble La Rosita met en œuvre des matériaux parfaitement adaptés au transport du signal basses fréquences et sont calculés pour n'apporter aucune signature sonore propre.

L'isolant choisi est... l'air, c'est pour cela que nos câbles sont composés de brins de métal (Cuivre très pur argenté) entourés de plusieurs couches de soie et de coton. La soie et le coton emprisonnent un fine couche d’air qui devient l’isolant de nos cables.




En apprendre plus sur les câbles


Les théories sur le câble on été décrites par Georg Simon Ohm, physicien allemand mort à Munich en Juillet 1954.

Il a établi, très tôt, TOUT ce qui régissait les déplacements de courant électrique.

Tous les conducteurs sont dits ohmiques à savoir qu’ils opposent tous une force au passage du courant par leur résistance. Il y a des conducteurs dit Supra conducteurs qui eux ne s’y opposent pas mais ils sont instables et ne deviennent vraiment supraconducteurs qu’à des températures plus basses que – 250 °C

Toutes les théories sur des conducteurs ou des structure de câbles qui améliorent le son ne sont que délires.

Il existe différentes qualités de cuivres ou d’argents les uns dédiés à la plomberie ou à la réalisation de batterie de cuisine. Quant à l’argent, c’est un métal mou qui doit être « allié » à d’autre métaux pour pouvoir réaliser des couverts précieux.

Les caractéristiques qui font varier les propriété d’un câble sont les métaux qui le constituent et les plaquages dont on le recouvre par électrolyse pour, jouer sur un paramètre appelé « effet de peau » (skin effect ) qu’il faut relativiser.

Les électrons se déplacent plus rapidement sur la périphérie des conducteurs, et plus lentement au fur et à mesure que l’on se rapproche de cœur d’un brin de métal conducteur. Cette différence de vitesse est inévitable quelle que soit le métal et surtout n’affecte le comportement électrique ET conducteur du métal qu’à des fréquences très élevées de l’ordre de 250kHz à 400kHz !!! Donc inaudibles et à peine mesurable avec des équipement de pointe. N’oublions jamais que la reproduction du sont fait partie d’un domaine appelé basses fréquences ou « BF » et ne couvre que la bande audible qui, sauf anomalie… peut être située entre 15 et 25 000 Hz (pour être généreux…)

Fort de tout cela, d’un point de vue audible ou technique, les propriétés du câble ne changent quasiment pas. Pour information, le cuivre dédié aux conducteurs électriques, y compris ceux qui courent dans vos murs, sont désoxygéné (OFC) depuis plus d’un demi siècle….

La Base du cuivre étant un minerai, il convient de chauffer ce minerai jusqu’à extraction du métal et de l’extraire et l’isoler par électrolyse. Cette électrolyse le désoxygène naturellement. L’opération d’extraction et d’affinage est réalisée en une seule opération.

En Audio, un autre paramètre peut avoir une incidence, « l’impédance du câble ». Mais Jamais un câbles ne va bouleverser l’adaptation d’impédance entre un appareil et celui qui le suit ou celui qui le précède. Reste la théorie de Pierre Johannet appelée MDI (ou Micro Décharge D’interface) qui pourrait être décrite comme une interaction entre le diélectrique ( l’isolant qui recouvre le brin de cuivre) et le dit brin de cuivre.

Il s’agirait d’une sorte de halo de particules qui, tout autour de chaque câble, pourrait en modifier le comportement par l’excitation mécanique de l’air, provoquée entre autres, par les Hauts Parleurs du système qui se trouvent dans la salle d’écoute.

Toute cette considération nous amènent à penser : « Alors, pourquoi La Rosita Construit des Câbles ??? »

Tout simplement parce que ce que l’on trouve dans l’industrie, et spécialement ce qui se fait de plus cher, est parfois tellement étrangement construit au point de ne même pas respecter les règles élémentaires de la construction d’un câble dédié à l’audio.

  1. Quel Matériaux
  2. Quelle section
  3. Quelles règles

A cela nous avons nos propres réponses, logique, simples et en accord avec les théories de Georg Simon Ohm

  1. Nous avons choisi du cuivre argenté garantissant au moins que la surface du cuivre ne serait jamais oxydée.
  2. Nous avons analysé la qualité des signaux à transporter en BF (courants, tensions, impédances moyennes et distances sur lesquelles on transporte le signal) et nous nous sommes rendu compte que la fourchette était TRES LARGE sur l’ensemble de ces critères avant que de perturber ou influer sur le transport du signal et sur son intégrité.
  3. Par acquis de conscience nous avons choisi « l’AIR» pour isolant c’est à dire que nous avons fait recouvrir nos brins de cuivre argentés par de la soie et du coton. (la soie aillant un « grippe meilleur » évite que le coton ne glisse sur le brin tout en restant plein d’air ;-)

Le coton ayant quant à lui des vertus naturelles hydrofuges, soie et coton se combinent bien.

En proposant un câble La Rosita, nous espérons que les utilisateurs se rapprocherons de l’esprit qui est le notre, sans artifice.

Evitant aussi que certains ne dépensent des fortunes sans aucun rapport avec le prix que doit couter un bon câble audio….





BESOIN D'UN SUPPORT ?

  1. Télécharger TeamViewer

  2. Appeler au +33493604412

NOTRE NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour suivre notre actualité et découvrir nos nouveaux produits dans votre boîte email

  • White Facebook Icon

© 2018 PAR LaRosita